Aller au contenu principal

Penser l’acoustique dans les locaux de bureaux

Penser l’acoustique dans les locaux de bureaux

La société www.competitionline.com, qui est la principale plate-forme pour architectes en Allemagne, s’est récemment installée dans de nouveaux locaux au look industriel. Très en vogue dans les espaces de travail et de vie, ce style n’est pas sans présenter des inconvénients sur le plan acoustique en raison des plafonds hauts et des surfaces lisses en béton, verre et chape de ciment. Ces problèmes ont été ici résolus intelligemment grâce à un aménagement bien pensé. Les tissus insonorisants de drapilux contribuent notamment pour une grande part au confort acoustique à l’intérieur des bureaux.

Avant d’emménager en novembre 2018 dans ses nouveaux locaux sur la Friedrichstraße à Berlin, la société était établie dans des bureaux certes plus grands, mais situés dans un immeuble de la fin du XIXe siècle non dénué de défauts. « Notre but, en déménageant, était à la fois de gagner en qualité et de pouvoir nous implanter durablement sur un site », explique la dirigeante de l’entreprise Angelika Fittkau-Blank. 35 personnes travaillent dans les nouveaux bureaux d’une superficie totale de 365 m².

La société propose chaque jour des articles consacrés aux tendances et opportunités sur le marché de l’architecture. Plus de 30 000 appels d’offres ont déjà été publiés sur le site, où l’on trouve également les résultats de la totalité des concours d’architectes. Un travail considérable qui exige une grande concentration. Or, il est difficile, dans des espaces ouverts, de travailler dans le calme et de s’isoler des bruits ambiants. « Nous avons donc fait très tôt appel à des spécialistes afin qu’ils nous accompagnent sur le chantier et nous aident à créer une acoustique homogène dans des pièces pouvant mesurer de 30 à 150 m² », raconte Dirk Bonnkirch, éditeur de la plate-forme. Les baffles de plafond déjà utilisés dans les anciens bureaux ont repris du service. Mais cela ne suffisait pas. Au moment de meubler les locaux, une attention particulière a donc été portée aux questions d’acoustique. Tanja Ptacek, de la rédaction Résultats | Service clientèle, s’est chargée de la décoration des nouveaux bureaux : « Les séparations entre postes de travail, les rideaux, les tapis et même une partie des lampes ont été spécialement conçus pour absorber les bruits. »

 

drapilux référence plate-forme pour architectes competitionline, Berlin
drapilux référence plate-forme pour architectes competitionline, Berlin

Des tissus choisis en fonction de leurs propriétés acoustiques

Côté tissus, l’entreprise competitionline a opté pour des produits absorbeurs de bruit de la marque drapilux. Les tissus acoustiques sont répartis, selon un procédé décrit dans la norme EN 11654, en différentes classes d’absorption désignées par les lettres A, B, C, D et E. Cette classification repose sur le degré d’absorption acoustique pondéré. Le produit retenu au final dépend de l’usage qui sera fait de la pièce. Le portefeuille de produits drapilux comprend des tissus correspondant à différentes classes d’absorption acoustique afin de pouvoir compléter, selon la gamme de fréquences, les systèmes d’insonorisation déjà présents dans la pièce. Tous les tissus ont fait l’objet de tests poussés de manière à déterminer leur impact sur le confort acoustique.

Les produits drapilux ne sauraient toutefois être réduits à cette dimension fonctionnelle et se démarquent aussi par leurs qualités visuelles. Les bureaux de competitionline sont aménagés dans des teintes bleu-gris. Pour l’espace forum et les salles de réunion, les responsables ont choisi des tapis dans des teintes naturelles en harmonie avec les sols et les bancs en chêne des fenêtres. « Afin de jouer sur les contrastes, nous avons opté dans l’un des petits espaces de réunion pour des rideaux de couleur rose », souligne Tanja Ptacek. Ce « salon rose » crée ainsi un effet de surprise. « La couleur se détache à merveille sur les surfaces en béton brut. En outre, les rideaux et le tapis confèrent à la pièce un caractère très différent du reste des bureaux, observe Dirk Bonnkirch. Nous voulions ici une ambiance plus lounge, intime et cosy. C’est un lieu où on peut également s’allonger pour trouver l’inspiration. Les oppositions au niveau des couleurs contribuent à stimuler l’esprit et à instaurer une rupture créative. »

L’acoustique des lieux et l’aménagement intérieur rencontrent l’approbation de toute l’équipe. L’ambiance de travail est excellente – et cela, bien que la superficie totale ait été réduite de 30 % par rapport aux bureaux précédents. « Lors de notre première visite sur le chantier, il était quasiment impossible de parler normalement, se souvient Dirk Bonnkirch. Aujourd’hui, il est tout à fait possible d’avoir dix personnes travaillant en même temps dans un espace et on n’entend même pas quand quelqu’un téléphone à l’autre bout de la pièce. »

Fotos: © Koy+Winkel

PARTAGE MAINTENANT

|