Aller au contenu principal

Un lieu chaleureux pour des soins axés sur l’humain

Un lieu chaleureux pour des soins axés sur l’humain

L’installation en maison de retraite constitue une césure majeure. Outre l’abandon du cadre de vie familier se pose la question des relations avec le personnel soignant. Le centre Limone de Vita Tertia à Offenbourg montre que cette transition peut être facilitée grâce à un modèle global de soin et d’aménagement des lieux.

Un lieu chaleureux pour des soins axés sur l’humain
Un lieu chaleureux pour des soins axés sur l’humain

« Nous sommes le premier établissement en Allemagne à travailler selon le principe de l’humanitude », note la directrice du centre Sandra Greiner. Cette approche, développée par Yves Gineste et Rosette Marescotti, est très populaire en France et dans les pays francophones, mais reste relativement méconnue en Allemagne. Sa philosophie est centrée sur l’importance du lien à autrui pour se percevoir soi-même comme individu. Le modèle met par conséquent l’accent sur la qualité des relations humaines, qui s’exprime notamment à travers la manière dont on parle à l’autre, dont on le regarde et le touche. « Cela signifie, par exemple, que nous réveillons les résidents chaque matin par des gestes délicats, en leur demandant s’ils ont passé une bonne nuit », explique la directrice du centre. L’établissement s’efforce de toujours prendre en compte les besoins individuels des résidents et de leur laisser le pouvoir de décision dans l’accompagnement au quotidien. L’un des objectifs est aussi de préserver le plus longtemps possible l’autonomie des personnes âgées. « Plutôt que de les déresponsabiliser et d’accomplir les tâches à leur place, nous les laissons faire les choses elles-mêmes, souligne Sandra Greiner. Même si cela doit prendre un peu plus de temps pour s’habiller le matin. »

Un lieu chaleureux pour des soins axés sur l’humain
Un lieu chaleureux pour des soins axés sur l’humain

Le centre de Limone encourage par ailleurs le vivre ensemble et offre de multiples possibilités d’entretenir les contacts humains. Il existe ainsi des salles pour groupes et un local de rencontre lumineux ouvert à tous. Les résidents peuvent s’y retrouver avec leurs visiteurs respectifs ou bien y célébrer des anniversaires. L’établissement propose également un large choix d’activités. Le loto hebdomadaire connaît un grand succès et un musicien vient régulièrement faire danser les résidents. Les rencontres intergénérationnelles avec les enfants de la crèche Montessori voisine sont elles aussi très appréciées. Des groupes d’enfants viennent au centre Limone dans le cadre de cette coopération ou bien des résidents rendent visite au jardin d’enfants. « Notre but est de créer un environnement dans lequel les seniors vont pouvoir se sentir à nouveau chez eux », déclare Sandra Greiner.

Des tissus choisis pour créer un cadre coloré et accueillant

L’aménagement des locaux est en accord avec la philosophie des soins. L’idée de départ était de concevoir un lieu à l’atmosphère familiale et propice au bien-être. Afin que l’établissement conserve des dimensions humaines, les 45 chambres individuelles sont réparties en trois unités de 15 chambres chacune. Ces unités de vie sont baptisées Arta, Deia et Inca, selon trois petites communes de l’île de Majorque. Chacune possède ses propres couleurs. Les rideaux et tissus d’ameublement contribuent grandement à y instaurer une ambiance chaleureuse. Pour cela, les responsables du projet ont choisi les produits drapilux. « Nous avons été convaincus par la solidité des tissus, ainsi que par la palette d’options intelligentes », commente Sandra Greiner. Tous les articles proposés par la marque d’Emsdetten sont retardateurs de flammes (drapilux flammstop) et peuvent être dotés sur demande de fonctions de purification de l’air (drapilux air), de lutte contre les germes (drapilux bioaktiv) ou encore d’absorption des bruits (drapilux akustik).

Un lieu chaleureux pour des soins axés sur l’humain
Un lieu chaleureux pour des soins axés sur l’humain

Pour les tissus d’ameublement, le client a opté pour la référence drapilux 107 dans trois teintes différentes – en accord avec les couleurs des trois unités de vie. Le tissu est en outre doté de la finition drapilux air afin d’absorber les mauvaises odeurs et de contribuer à la qualité de l’air à l’intérieur des pièces. Les rideaux des chambres Arta sont eux aussi dotés de cette fonction. Ils ont été fabriqués dans une variante rose bonbon de la référence drapilux 101, un faux uni semi-transparent. Pour les deux autres unités, le choix s’est porté sur le faux uni opaque drapilux 102 dans la variante drapilux all in one qui combine l’effet purifiant de drapilux air et les propriétés antibactériennes de drapilux bioaktiv. Cette dernière option permet d’éliminer jusqu’à 99 % des bactéries à la surface des textiles. Dans l’unité Deia, le tissu choisi est d’un vert rafraîchissant, tandis que les chambres Inca sont aménagées dans un jaune lumineux et gai.

Les réactions des résidents et de leurs proches prouvent que l’objectif est atteint. « La première chose que l’on nous dit généralement, c’est que l’endroit ressemble davantage à un hôtel qu’à une maison de retraite », se réjouit Sandra Greiner. Le concept de l’établissement répond de toute évidence à un besoin : le centre, qui a ouvert ses portes en mars 2018, affiche déjà complet et il existe des listes d’attente.

PARTAGE MAINTENANT

|